Harmoniser son intérieur

2 # Harmoniser son intérieur dès le hall d’entrée

LE HALL

Une fois passé le seuil, nous voilà dans le hall d’entrée, si tant est qu’il y en ait un ! 😉 On garde l’objectif d’harmoniser son intérieur en utilisant le Feng Shui, pour profiter pleinement du potentiel énergétique de son habitat.

De cette entrée, regardons la pièce suivante. (si vous n’avez pas lu la 1 ère astuce, c’est ici !) Sommes-nous : face à un couloir, dans un hall, directement dans la cuisine, dans le salon etc.

LE COULOIR

S’il s’agit d’un couloir, penser qu’on veut que ce qui entre dans la maisonnée, soit calme et apaisé. Cela ne sera pas possible si la trajectoire est directe, droite et aboutit de surcroit sur une porte vitrée ou une fenêtre. En quelque sorte, les bienfaits ressortiraient aussitôt sans bénéficier aux habitants.

Harmoniser son couloir d'entrée avec le Feng Shui
Entrée dans un “couloir”, ici pour optimiser la circulation du flux, on aurait pu installer une grande plante.

Naturellement, on sent qu’il faut en quelque sorte ralentir, sans le stopper, ce flux bénéfique. Si la place le permet, on peut installer une belle plante, un guéridon, une desserte etc. Tout ce qui n’entravera pas le passage mais le rendra plus sinueux. Un tapis au sol permettra aussi de ralentir le mouvement, un lustre, un abat-jour plutôt qu’une applique etc.

Cependant, l’emplacement d’une plante ou de tout autre chose doit être validé par une expertise Feng Shui. En effet, pour aller vraiment au coeur de la discipline et profiter d’un bon Feng Shui, l’expertise permettra une approche fine et sensible de l’espace.

LE HALL, SAS

Dans un hall, on sera moins à la recherche de ce ralentissement, car de fait l’espace “tampon” qu’il représente permet que le flux ne s’engouffre pas précipitamment.

DANS LA CUISINE

Arriver dans une cuisine, est certes pratique car on peut directement poser ses courses. D’ailleurs dans les maisons, on a souvent une entrée bien définie et dans la cuisine une sortie directe sur l’extérieur, qui du coup peut aussi devenir une entrée quand on a les courses etc.

Mais on sent bien qu’il n’y a pas le sas nécessaire. On amène avec soi le froid, le vent, la pluie qu’on préfère reléguer au hall.

Pour remédier à cela, on cherchera si possible, à installer un meuble-séparatif, un rideau, une étagère et tout dispositif permettant d’éviter l’engouffrement.

Le côté pratique est indispensable à une entrée : rangement des chaussures, vestes & manteaux, sacs à main, porte-clefs et vide-poche etc.

Harmoniser son intérieur avec un meuble séparant l'entrée du salon
Meuble séparant du salon la cuisine et l’entrée

LE SALON OU LA PIECE A VIVRE

Débarquer dans un salon, dans un salon-cuisine, est une problématique d’aménagement d’intérieur.

Le mélange des genres est difficilement fonctionnel. Associer le salon qui est un espace à vocation de calme (sauf quand il y a des enfants en bas âge qui comme on le sait en font leur espace de jeux préféré ! 🙂 , à une entrée qui est mouvement, va-et-vient, arrivée de froid, de chaud… est moins évident que pour la cuisine qui est un lieu d’intense activité.

Harmoniser son entrée en Feng Shui
ici plutôt que de filer droit dans le salon, on trouve une penderie séparative.

La solution sera à nouveau de trouver à aménager un sas, nécessaire, de débarassage de manteaux, chaussures etc. A chaque fois on voit bien qu’on cherche à créer un espace inexistant et néanmoins essentiel à un logement.

En résumé : Pour harmoniser son intérieur :

  • Créé un espace à l’aide d’un dispositif (qui peut être léger), pour éviter d’avoir un engouffrement et une fuite vers l’extérieur, du flux qu’on crée en entrant.
  • Ralentir autant que possible et harmonieusement le flux entrant par une disposition d’éléments non obstruants.
  • Penser à son intérieur comme un paysage, lorsqu’on obtient cette harmonie on peut être sûre qu’on est dans le juste.
Partager l'article :
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *